AFP News

Soutenir la profession

woman making heart with hands

ENGLISH

Mise à jour de fin d’année de la Fondation canadienne pour la philanthropie de l’AFP


« Faire du bénévolat et faire mon propre don à la Fondation, c’est ma façon d’aider mes collègues », déclare Karen Mercier, CFRE, au sujet de son rôle à titre de première présidente du Comité des communications de la Fondation canadienne pour la philanthropie de l’AFP.

« Les collecteurs de fonds œuvrent dans un domaine qui peut être difficile et exigeant à l’occasion. Grâce à la Fondation, nous soutenons le perfectionnement professionnel, surtout pour les personnes qui travaillent dans des organismes qui n’ont pas de ressources pour ça. »

Pour Karen Mercier, la priorité du Comité des communications consiste à accroître la compréhension des gens quant à l’incidence du travail de la Fondation et à sa raison d’être.

La Fondation canadienne pour la philanthropie de l’AFP a été établie en 1998 afin d’aider à promouvoir et faire progresser la philanthropie par l’éducation et la formation des collecteurs de fonds au Canada.

« En tant que collecteurs de fonds, nous sommes conscients de l’impact qu’un don peut avoir, mais nous nous concentrons sur notre travail individuel au sein de notre organisme respectif. Grâce à la Fondation, nous sommes en mesure de financer des occasions de perfectionnement professionnel ainsi que de la recherche dans nos domaines de travail, en plus de soutenir des investissements dans les sections locales de l’AFP », indique Karen Mercier.

La Fondation a octroyé 18 000 $ en bourses d’études en 2019 pour aider des collecteurs de fonds à profiter des principales possibilités de formation continue partout en Amérique du Nord.

Dans le cadre de son programme de recherche de cette année, la Fondation a également publié une étude intitulée Canadian Fundraising Leadership Survey, réalisée par Mikhael Bornstein, MA, CFRE. Ce document étudie la façon dont les employés du secteur perçoivent leurs dirigeants ainsi que la façon dont le style de leadership influe sur leurs choix de carrière et peut avoir une incidence sur les coûts des activités de collecte de fonds. Une étude sur les pratiques innovantes dans les relations avec les femmes qui font des dons devrait être publiée en 2020.

De plus, la Fondation a décerné des diplômes à la troisième cohorte du Programme de bourses d’études en diversité et inclusion en 2019 et se penchera sur la meilleure façon de poursuivre cette priorité.

« Nous estimons que le Programme de bourses d’études en diversité et inclusion connaît du succès », soutient Karen Mercier. « Nous voulons examiner les réalisations et déterminer les prochaines étapes pour changer et évoluer constamment. C’est l’objectif pour 2020. »

La Campagne des membres, la plus importante campagne de financement de la Fondation, a permis de récolter jusqu’ici près de 110 000 $ auprès de quelque 700 donateurs, soit 77 % de l’objectif pour 2019.

« Cette campagne concerne le travail que nous accomplissons », souligne Karen Mercier. « Il est dans la nature des collecteurs de fonds de vouloir faire plus, donner plus, accomplir plus. Certaines personnes donnent parce qu’elles ont déjà bénéficié d’un programme. D’autres veulent soutenir la profession. »

Investir davantage dans la recherche demeure une priorité. « Nous sommes un important secteur économique, plus important que les secteurs de l’automobile, du pétrole et du gaz et de la fabrication. Pourtant, nous en savons bien peu sur la dynamique sectorielle », poursuit Karen Mercier.

La Fondation reçoit par ailleurs beaucoup plus de demandes de financement que le nombre qu’elle est en mesure d’accepter. Dans le cadre du Programme de bourses d’études 2019, par exemple, elle a reçu 100 demandes pour les 18 bourses offertes.

« Notre travail avec les sections de l’AFP est également important pour leur permettre de mener à bien leurs projets et d’offrir leurs services dans leur région, ajoute Karen Mercier, tout comme l’est notre travail en diversité et inclusion. Nous voulons être en mesure de financer de telles initiatives ».

Le budget de fonctionnement annuel moyen de la Fondation s’élève à environ 250 000 $, dont la moitié provient des contributions des membres. Au soutien financier des membres s’ajoutent les subventions gouvernementales ainsi que le financement pour des projets spéciaux et les commandites.

« Si je peux dire une chose aux membres en ce moment, c’est que je les encourage à faire un don pour soutenir leur profession », déclare Karen Mercier.

« À bien des égards, la collecte de fonds est une vocation. J’ai la chance de voir l’impact du travail de la Fondation, de sorte que je retire une grande satisfaction en faisant un don mensuel et en planifiant un don par testament. Mais je n’en suis pas arrivée là du jour au lendemain. J’ai d’abord fait un premier don, puis j’ai pris conscience de son impact. J’invite tout le monde à faire de même », conclut-elle.

Pour faire un don à la Fondation canadienne pour la philanthropie de l’AFP, cliquez ici.

Paid Advertisement
Want The Latest AFP & Fundraising News Delivered To Your Inbox?Sign Up Now!

Recommended for You

Members: Sign in to view your personalized recommendations!

Sign in