AFP News

Formation à la culture autochtone dans les sections de l’AFP : un regard nouveau sur l’histoire du Canada

lake

ENGLISH

Parmi les 94 appels à l’action formulés par la Commission de vérité et de réconciliation du Canada en 2015, aucun ne concernait les organismes de bienfaisance ou la philanthropie.

Pourtant, consciente de l’importance d’éduquer les jeunes et la population en général, la Commission a formulé 12 appels à l’action portant directement sur l’éducation en matière de réconciliation, notamment la création de programmes adaptés selon l’âge abordant l’histoire des pensionnats et d’un programme national de recherche pour déterminer la meilleure façon de faire mieux comprendre ce qu’est la réconciliation.

La Commission de vérité et de réconciliation elle-même faisait partie de la Convention de règlement entre les peuples autochtones et le gouvernement du Canada, qui se voulait une tentative de panser les blessures laissées par les pensionnats indiens parrainés par l’État. Il était devenu nécessaire de raconter tout le tort causé, et la Commission offrirait cette tribune.

Des pensionnats indiens ont existé au Canada presque dès l’arrivée des premiers colons blancs sur cette partie du continent américain. Mais en 1883, le gouvernement fédéral a commencé à financer des églises chrétiennes pour qu’elles gèrent un réseau de pensionnats indiens – des internats – qui faciliterait l’assimilation de la culture autochtone à la culture des colons chrétiens blancs.

Selon ce système, les enfants étaient « arrachés » de leur foyer et étaient placés dans des logements souvent de mauvaise qualité, loin de leurs parents et de leur communauté, dans le but de les éloigner activement de l’influence ancestrale et culturelle. Le dernier pensionnat indien a fermé ses portes en 1996, mettant ainsi fin à un système qui a causé le traumatisme intergénérationnel duquel des Autochtones de tous âges tentent de guérir aujourd’hui.

En tout, on estime à 150 000 le nombre d’enfants des Premières Nations, des Inuits et des Métis qui auraient fréquenté les pensionnats. Selon les données disponibles, 6 000 enfants autochtones sont morts dans les pensionnats. Mais ce nombre pourrait être cinq à dix fois plus élevé aux dires du président de la Commission, le juge Murray Sinclair.

Durant leur long séjour dans les pensionnats, les enfants autochtones ont perdu leurs repères culturels, ont été mal nourris, ont été utilisés comme main-d’œuvre enfantine et ont souvent été abusés physiquement et sexuellement. La Commission a reçu 7 000 déclarations et recueilli cinq millions de dossiers, qui sont aujourd’hui conservés au Centre national pour la vérité et la réconciliation à l’Université du Manitoba.

L’histoire des pensionnats indiens n’a pas été celle qui a été plus racontée dans le cadre des cours d’histoire dans les écoles du Canada.



Derek Yarnell, CFRE, travaille à la CancerCare Manitoba Foundation. Il a aussi été président du comité IDEA (Inclusion, Diversité, Équité et Accès) de la section du Manitoba de l’AFP.

« En tant que président du comité IDEA, dit-il, vous pouvez choisir vos priorités. Comme je vis à Winnipeg, où nous avons la plus forte densité de population autochtone du pays, j’estimais que le plan stratégique devait inclure un volet de réconciliation avec les peuples autochtones. »

En tant qu’employé de CancerCare Manitoba, M. Yarnell a eu l’occasion de participer à un programme de formation à la culture autochtone en ligne, d’une durée de dix heures, dans le cadre de la formation générale des travailleurs de la santé.

« J’ai tellement appris de ce cours que je me suis dit que nous devions offrir une quelconque formation sur la culture autochtone à l’AFP », explique M. Yarnell. « Parmi ses appels à l’action, la Commission de vérité et de réconciliation demande que l’on sensibilise les membres de la direction et les employés à la culture autochtone, et je savais que nous pouvions agir en ce sens. »

Derek Yarnell a étudié les options et a arrêté son choix sur un cours offert par l’Indigenous Leadership Development Institute, un organisme sans but lucratif ayant pour mission de renforcer les capacités de leadership des Autochtones.

« Les membres de mon comité ont fait l’essai du cours en ligne et ils ont adoré. Je ne sais pas à quel moment j’ai pensé à contacter d’autres sections, mais toujours est-il que j’ai fini par envoyer un courriel à d’autres présidents et présidentes de sections de l’AFP. Plus nous étions nombreux à nous inscrire, mieux c’était compte tenu de la structure tarifaire », explique-t-il.

Et cela a fonctionné.

Jusqu’à maintenant, grâce à la participation des sections du Manitoba, de Regina, de Calgary, d’Edmonton, de Vancouver et d’Okanagan, environ 500 personnes ont pu suivre le cours. Les membres individuels de l’AFP obtiennent un numéro d’identification personnel (NIP) leur permettant d’accéder au cours au moment qui leur convient.

M. Yarnell souligne que la collaboration avec les autres sections a été excellente. Et comme les séances de perfectionnement professionnel se déroulent de plus en plus de manière virtuelle, les occasions de collaborer seront nombreuses à l’avenir.

« Quelles seront les répercussions de la participation de quelque 500 professionnels en collecte de fonds et membres d’organismes sans but lucratif à cette formation? », se demande M. Yarnell. « Combien de secteurs représentons-nous collectivement? Combien de personnes pourraient changer d’attitude ou de comportement? Le temps est venu de s’engager avec nos membres dans la lutte contre la discrimination raciale. »

Si votre section aimerait offrir cette formation à ses membres, il n’est pas trop tard. L’équipe de l’Indigenous Leadership Development Institute a généreusement accepté de prolonger les tarifs réduits consentis à l’AFP jusqu’en janvier 2021 pour permettre aux sections de puiser dans les budgets de l’année prochaine. Si cette formation vous intéresse, vous pouvez communiquer avec Melanie Dean à melaniedean@www.ildii.ca

Paid Advertisement

Read More

01 Dec 2020 AFP News
Want The Latest AFP & Fundraising News Delivered To Your Inbox?Sign Up Now!

Recommended for You

Members: Sign in to view your personalized recommendations!

Sign in