AFP News

Gratitude : Philosophie et pratique

Paid Advertisement
Woman expressing gratitude

ENGLISH

Le 21 septembre est la Journée mondiale de la gratitude.

Conçue en 1965 par le leader et maître spirituel Sri Chinmoy lors des célébrations de l’Action de grâce aux Nations Unies, la première Journée mondiale de la gratitude a été célébrée en 1966. Chinmoy avait alors demandé aux personnes présentes au dîner de retourner dans leur pays d’origine et de faire quelque chose pour exprimer leur gratitude l’année suivante.

Le philosophe romain Sénèque, qui a vécu de l’an 4 avant notre ère à l’an 65 de notre ère, a été l’un des premiers philosophes occidentaux à écrire sur la notion de gratitude. Il a consacré un traité en sept livres à la question de savoir comment donner aux autres et comment recevoir un cadeau, de quelque nature que ce soit. Il a écrit à ce sujet : « Parmi tant de causes diverses d’erreurs […], la plus humiliante, j’ose presque le dire, est que nous ne savons ni donner ni recevoir. [On ne s’étonnera pas que] des vices monstrueux qui pullulent ici-bas, nul ne soit plus commun que l’ingratitude. »[1]


Brené Brown, travailleuse sociale née au Texas en 1965, se décrit comme une chercheuse et une conteuse qui a passé deux décennies à étudier le courage, la vulnérabilité, la honte et l’empathie. Elle a écrit six ouvrages figurant sur la liste des succès de librairie du New York Times. Elle a montré l’évolution du concept de gratitude, citant les avantages pour le bien-être personnel d’éprouver et de manifester de la gratitude. Dans son ouvrage intitulé La force de l’imperfection, elle écrit que le bonheur dépend principalement des circonstances, tandis que la joie est davantage liée à l’état d’esprit et à la gratitude.

Philanthropy Daily, publié par le Centre for Civil Society, définit la gratitude comme un outil : « La gratitude, lorsqu’elle est bien exprimée et sincère, est un des outils les plus importants dont disposent les professionnel.le.s en collecte de fonds. C’est bon pour vous et pour vos donateurs et donatrices. » [TRADUCTION LIBRE]

Dans un article publié par l’AFP en 2021, Derrick Spitler explique qu’« en mettant en œuvre des stratégies d’appréciation des donateurs qui trouvent un écho auprès de vos sympathisants, vous pouvez favoriser des relations plus solides et un engagement plus profond envers votre cause ». Il poursuit en précisant que « la gratitude envers les donateurs devrait être l’une des pierres angulaires de votre stratégie de collecte de fonds. Étant donné que le coût d’acquisition d’un nouveau donateur est beaucoup plus élevé que celui de conserver un donateur existant, la fidélisation des donateurs est une priorité vitale pour maintenir votre budget sur la bonne voie. »

« En tant que membres de l’Association des professionnels en philanthropie, nous savons que la gratitude est le catalyseur de l’esprit de générosité », déclare Sabrina Ali, présidente du comité de fidélisation de la Fondation canadienne pour la philanthropie de l’AFP. « La célébration de la Journée mondiale de la gratitude, le 21 septembre, nous rappelle que dans notre quête vers l’atteinte d’objectifs philanthropiques, la reconnaissance de la générosité de nos donateurs et donatrices n’est pas qu’un simple geste de gratitude, c’est le fondement même d’un secteur de la collecte de fonds prospère et compatissant. »

« Les donateurs et donatrices incarnent l’esprit de la philanthropie », ajoute Lori Gusdorf, CAE, première vice-présidente des Fondations pour la philanthropie de l’AFP, « tout comme nos professionnel.le.s en philanthropie et nos nombreux bénévoles qui concrétisent l’action caritative et rendent possible le travail de la Fondation canadienne pour la philanthropie de l’AFP, d’AFP Canada et des sections canadiennes de l’AFP. Nous exigeons beaucoup des bénévoles qui siègent à nos conseils d’administration et nos comités. Leur leadership et leur engagement sont pour nous une source d’inspiration. »

« La gratitude renforce les liens entre les gens qui donnent et ceux qui reçoivent, en plus de garantir que notre noble mission contribue à changer les choses dans le monde », ajoute Sabrina Ali.

Que pouvez-vous faire à l’occasion de la Journée mondiale de la gratitude?

Voici trois suggestions fort simples : 

1. Écrivez et envoyez des petits mots de remerciement. Vous pouvez envoyer des lettres, des cartes ou des courriels aux personnes qui vous sont chères. Vous pouvez évoquer tout ce qui vous vient à l’esprit : vos meilleurs souvenirs ensemble, ce que ces personnes vous ont appris, ce qu’elles représentent pour vous.

2. Témoignez votre gratitude envers les autres. Exprimez votre gratitude à toutes les personnes que vous rencontrez au cours de la journée. Remerciez les personnes qui contribuent de quelque manière que ce soit à votre bien-être, sur lesquelles vous pouvez compter à divers égards.

3. Appréciez la personne que vous êtes. Personne n’est parfait, mais vous pouvez vous réjouir de ce qu’il y a de bon en vous. Notez par écrit toutes vos qualités et bonnes actions, qu’elles soient simples ou complexes.

 [1] Des bienfaits, livre 1, au https://www.lirtuose.fr/livre/21973?chapitre=21973&pos=0&page=racine

Paid Advertisement

Read More

09 Apr 2024 Member Story
08 Apr 2024 President's Perspective Blog
08 Apr 2024 President's Perspective Blog
Paid Advertisement
Want The Latest AFP & Fundraising News Delivered To Your Inbox?Sign Up Now!

Recommended for You

Members: Sign in to view your personalized recommendations!

Sign in