AFP News

Une première pour le Canada : deux Canadiennes reconnues comme « Membres émérites » de l’AFP

Luce and Andrea

ENGLISH

Pour la première fois dans les 60 ans d’histoire de l’AFP, deux Canadiennes recevront la mention de Membre émérite (Distinguished Fellow). Aucun Canadien n’avait jamais reçu cet honneur prestigieux jusqu’ici.

Les récipiendaires de cette reconnaissance, Andrea McManus et Luce Moreau, CFRE, connaissent de brillantes carrières au Canada et dans le monde.

Luce Andrea
Luce Moreau, CFRE (gauche), Andrea McManus (droite)

Aujourd’hui installée à Calgary, Andrea McManus œuvre dans le domaine de la collecte de fonds depuis plus de 30 ans, a recueilli plus de 200 millions de dollars au cours de sa carrière et a marqué les activités philanthropiques partout au Canada, aux États-Unis et dans le monde. Elle est cofondatrice de ViTreo Group.

Luce Moreau compte pour sa part 25 années de service en philanthropie et a recueilli jusqu’ici plus de 50 millions de dollars. Elle a notamment été présidente et directrice générale de la Fondation Y des femmes, présidente-directrice générale de l’Orchestre Métropolitain et présidente et directrice générale de la Fondation du CHUM, un des plus importants hôpitaux universitaires en Amérique du Nord. En janvier 2020, elle a fondé sa propre société de conseil, Luce Moreau Philanthropie Expertise Conseil Inc.

Le Programme des membres émérites de l’AFP récompense les personnes qui apportent une contribution importante à l’Association, à la philanthropie et à la profession de collecte de fonds dans des postes de direction, et qui continueront à promouvoir des pratiques de collecte de fonds éthiques et efficaces grâce à leur travail bénévole et consultatif.

« L’AFP a été ma principale source de connaissances, de conseils et de rencontres de collègues et d’amis au cours de mes 25 ans de carrière, qui a été guidée par la sagesse de quelques professionnels aux compétences remarquables », déclare Mme Moreau. « L’AFP m’a offert d’innombrables possibilités d’entrer en contact et de tisser des liens avec des collègues de partout dans le monde qui m’ont permis d’élargir et d’approfondir mes perspectives sur la collecte de fonds et la philanthropie, mais surtout d’apprendre à connaître de nombreux collègues chevronnés et généreux. »

Pour sa part, Andrea McManus déclare que le rôle que l’AFP a joué dans sa carrière est « inestimable ».

« C’est principalement grâce à l’AFP que j’ai compris que j’avais trouvé la profession pour m’accomplir sur le plan professionnel », souligne Mme McManus. « La possibilité de travailler avec des professionnels en collecte de fonds et des dirigeants formidables dans le monde entier a été une chance, un privilège et une expérience extraordinaires. »

Elle affirme que ce qui l’enthousiasme tout particulièrement dans sa carrière, c’est lorsqu’elle a l’occasion de changer quelque chose, pas simplement pour le plaisir de changer, mais pour aider les organisations à s’améliorer, à saisir de nouvelles possibilités et à réaliser leur potentiel.

« Les nouvelles tendances et les nouveaux défis suscitent toujours chez moi une certaine excitation qui, généralement, se transforme en une véritable passion à bâtir quelque chose de mieux », mentionne Mme McManus.

« Au cours de mes 25 années de carrière en tant que professionnelle en collecte de fonds, les personnes les plus formidables ont tendu la main pour guider ma carrière », indique Luce Moreau. « Jamais je ne me suis sentie seule, je pouvais toujours me tourner vers mes pairs. Ils m’ont appris l’importance d’investir dans les autres et de redonner à la profession de collecte de fonds. »

Andrea McManus et Luce Moreau reçoivent cette reconnaissance à un moment où le contexte, la dynamique et l’environnement entourant la collecte de fonds subissent des bouleversements considérables.

« J’aimerais bien avoir une boule de cristal », dit Mme McManus. « J’ai récemment beaucoup lu sur l’histoire de la philanthropie des 125 années, jusqu’à l’époque des barons voleurs au début du dernier siècle […], sur le fossé grandissant entre les très riches et les gens ordinaires – et sur les répercussions de tout cela sur la philanthropie. »

« Notre profession représente une communauté complexe qui évolue au fur et à mesure que nous découvrons d’autres façons d’embrasser et de célébrer pleinement l’inclusion, la diversité, l’équité et l’accès », poursuit Mme Moreau.

« L’année 2020 a été riche en défis. La COVID‑19 n’a pas épargné la philanthropie au Canada. La crise financière causée par la pandémie a frappé le secteur philanthropique tout autant que les autres industries ou communautés au Canada.

« Pour sortir de la crise et apprendre de cette période sans précédent, il sera essentiel de travailler ensemble et d’utiliser l’aide financière des différents ordres de gouvernement », ajoute-t-elle.

« Nous traversons une période difficile sur de nombreux fronts », souligne Mme McManus. « Les professionnels en collecte de fonds doivent rester attentifs à tout ce qui se passe et écouter ce que disent les donateurs. À mon avis, la manière dont nous collecterons des fonds dans 20 ans sera très différente, plus diversifiée et mieux adaptée à des groupes de donateurs précis. Nous pouvons être à l’avant-garde. La collecte de fonds menée correctement suscite et rehausse la philanthropie. Et je crois que la philanthropie – dans son essence même – est bonne et vraie, et le restera. »

Andrea McManus et Luce Moreau seront officiellement reconnues comme membres émérites de l’Association des professionnels en philanthropie lors de la Conférence internationale sur la collecte de fonds prévue à Minneapolis, au Minnesota, du 28 au 30 juin 2021.

Paid Advertisement

Read More

18 Jan 2021 President's Perspective Blog
11 Jan 2021 President's Perspective Blog
Want The Latest AFP & Fundraising News Delivered To Your Inbox?Sign Up Now!

Recommended for You

Members: Sign in to view your personalized recommendations!

Sign in