Guides & Resources

Vers la vérité et la réconciliation : Aboutissement

Paid Advertisement
image depicting truth and reconciliation

Source de l'image : Le gouvernement du Canada

ENGLISH

En septembre 2021, les conseils d’administration d’AFP Canada et de la Fondation canadienne pour la philanthropie de l’AFP ont mis sur pied, dans le cadre d’une initiative commune, le Groupe de travail sur la détermination de mesures à prendre en matière de vérité et de réconciliation. Comme son nom l’indique, ce groupe de travail avait le mandat de déterminer les mesures que l’AFP au Canada pouvait prendre concernant la vérité et la réconciliation. Les responsables du bulletin L’AFP au quotidien ont créé une série de trois articles intitulée Vers la vérité et la réconciliation afin d’informer les membres de l’AFP au sujet du groupe de travail, de ses activités, de ce qu’il a appris et, au bout du compte, des mesures que l’AFP doit prendre pour cheminer vers la vérité et la réconciliation. Aujourd’hui, nous vous présentons la troisième et dernière partie, Aboutissement. La deuxième partie, Cheminement, a été publiée le 3 novembre et la première partie, Préparation, le 27 octobre.


Lorsque la présence d’un grand nombre de sépultures anonymes sur les sites d’anciens pensionnats pour Autochtones a été confirmée au printemps et à l’été 2021, l’AFP a décidé qu’il fallait faire plus que simplement diffuser une déclaration. Elle a plutôt mis sur pied un groupe de travail dès septembre 2021 afin de déterminer ce que l’AFP pouvait faire pour commencer à s’attaquer aux traumatismes générationnels dont souffrent les Autochtones et entreprendre la décolonisation de la profession. Jennifer Johnstone, présidente élue d’AFP Canada, et Susan Storey, CFRE, ancienne présidente de la Fondation canadienne pour la philanthropie de l’AFP, ont coprésidé le groupe de travail qui a cerné des mesures concrètes et pertinentes que l’AFP au Canada pourrait prendre en matière de vérité et de réconciliation. Le groupe de travail a présenté son rapport au conseil d’administration d’AFP Canada et au conseil d’administration de la Fondation canadienne pour la philanthropie de l’AFP en juillet 2022.

Dans son rapport, le groupe de travail précise que la mise en œuvre des recommandations permettra de cheminer concrètement vers la décolonisation de notre profession, mais que les progrès seront possibles uniquement si l’établissement de liens avec nos collègues autochtones est au cœur de nos actions.

Voici les recommandations formulées par le groupe de travail :

  • Examiner la façon dont l’AFP recrute les membres de ses comités et conseils d’administration, et se pencher sur la manière dont elle pourrait attirer plus d’Autochtones au sein de la profession de collecte de fonds.
  • Rédiger un texte de reconnaissance territoriale national pour l’AFP au Canada. (Ce texte a été publié à l’automne 2022 par AFP Canada.) 
  • Déterminer la meilleure façon d’utiliser et de communiquer les avantages de l’adhésion à la Fondation canadienne pour la philanthropie de l’AFP au Cercle sur la philanthropie.
  • Demander au comité des bourses de songer à consacrer des fonds afin qu’un plus grand nombre d’Autochtones aient accès aux occasions de perfectionnement professionnel dans le domaine de la collecte de fonds.
  • Fournir un mécanisme de financement de la recherche sur l’inclusion de la philanthropie autochtone, la collecte de fonds et la voie vers un leadership inclusif.
  • Aider les membres à comprendre l’importance d’accroître leurs connaissances au sujet de la vérité et la réconciliation, y compris de faire part des leçons tirées du travail d’AFP Canada sur la décolonisation du discours pour la collecte de fonds au Canada. (Le discours oriente les membres de l’AFP pour les aider à avoir des conversations pertinentes axées sur l’impact de la collecte de fonds. AFP Canada a entrepris un examen approfondi de ce travail selon une optique de justice sociale et de décolonisation.)
  • Veiller à inclure des professionnel.le.s en collecte de fonds autochtones dans le Programme de bourses en inclusion et philanthropie.
  • Créer des partenariats avec des leaders autochtones et AFP Global pour faire progresser ce travail.

Les recommandations couvrent presque tout ce que fait l’AFP, depuis la création d’une reconnaissance territoriale jusqu’aux formes et styles de leadership, dans le but de faire de la collecte de fonds une profession plus inclusive axée sur le sens des choses, pas seulement sur la valeur des dons recueillis chaque année.

« Si l’AFP veut être un chef de file en matière de vérité et de réconciliation, il faut agir, l’intégrer dans notre cheminement futur », dit Scott Fortnum, CFRE, ACFRE, trésorier d’AFP Canada. « Nous devons nous attacher à faire tomber les barrières et travailler en partenariat. »

« Au cours de mes 30 ans de carrière dans ce domaine, j’ai été témoin de nombreux changements, mais je pense qu’il y en a encore beaucoup à venir », déclare Jennifer Johnstone. « Nous avons parcouru un si long chemin depuis la conception si limitée de la bienfaisance au début. De nombreuses personnes remettent en question l’idée selon laquelle les personnes nanties donnent aux personnes démunies, la façon dont nous nous occupons les uns des autres. C’est absolument indissociable. C’est une compréhension qui évolue. Et comme il y a, dans notre secteur, une certaine croyance commune dans la valeur des êtres humains, il y a des lieux de relations communes. »

Certaines sections de l’AFP jouent un rôle de premier plan dans ce dossier, et elles continueront à le faire. Les recommandations du groupe de travail soulignent la nécessité de soutenir les sections dans leur travail en matière de vérité et de réconciliation, et d’accentuer leur leadership.

« La force de l’AFP repose sur chacun de ses membres », déclare Susan Storey. « Ils sont nombreux à pouvoir et à vouloir se battre pour que ces questions restent une priorité de l’AFP au Canada. »

« Nous voulons offrir aux membres des occasions de participer », dit Rea Ganesh, secrétaire du conseil d’administration d’AFP Canada. « Je sais que du point de vue de l’inclusion, de la diversité, de l’équité et de l’accès, lorsque nous collaborons avec les sections, nous y intégrons le travail de vérité et de réconciliation. »

Un autre volet fondamental des activités du groupe de travail a été la recherche de nouvelles relations. « Les partenariats sont essentiels à la poursuite du travail », explique Darius Maze, CFRE, secrétaire de la Fondation canadienne pour la philanthropie de l’AFP. « Et nous devons absolument mettre davantage l’accent sur l’équité. »

« Le temps de la centralité du donateur est révolu », affirme Mme Johnstone. « Nous devons maintenant trouver l’équilibre entre les droits du bénéficiaire et les droits du donateur. C’est ce que nous entendons par “collecte de fonds éthique et professionnelle”. »

« Le message que j’aimerais transmettre serait qu’il ne faut pas nécessairement s’attarder au travail accompli par le groupe de travail, mais bien à ce que vous pouvez faire », souligne Rea Ganesh. « Lorsque j’ai fouillé dans les archives pour étudier l’histoire autochtone, j’ai rencontré des Autochtones et j’ai écouté leurs histoires. Quel sera votre rôle? C’est ce que vous devez déterminer. »

« Je crois que dès que nous aurons jeté les bases de la vérité et la réconciliation, nous serons meilleurs dans notre travail en matière d’équité », soutient Sana Mahboob, membre du conseil d’administration de la Fondation canadienne pour la philanthropie de l’AFP. « Les membres et les non-membres se sentiront mieux soutenus. Le travail ne sera sans doute pas facile, mais si on ne le fait pas, qui le fera? »

Aboutissement est la dernière partie de notre série Vers la vérité et la réconciliation. La première partie, Préparation, a été publiée le 27 octobre. La deuxième partie, Cheminement, a été publiée le 3 novembre.

Paid Advertisement

Read More

Want The Latest AFP & Fundraising News Delivered To Your Inbox?Sign Up Now!

Recommended for You

Members: Sign in to view your personalized recommendations!

Sign in