AFP News

Réflexion du personnel dirigeant de l’AFP : « Il y a de la lumière au bout de ce tunnel... Votre travail est important. »

Paid Advertisement
ken jane

ENGLISH

Nous sommes sur le point d’entamer notre troisième année de pandémie, et nous sommes bien conscients que la vie de nombreux professionnels en collecte de fonds et en philanthropie a été bouleversée, tout comme celle des organismes de bienfaisance pour lesquels ils travaillent.

AFP au quotidien a approché le président d’AFP Canada, Ken Mayhew, et la présidente de la Fondation canadienne pour la philanthropie de l’AFP, Jane Potentier, CFRE, pour recueillir leurs réflexions sur ce qui a été pour bien des gens une année éprouvante marquée de nombreux défis professionnels et personnels. M. Mayhew est président et chef de la direction de la William Osler Health System Foundation, et Mme Potentier est vice-présidente associée, Anciens élèves et Développement, à l’Université de Victoria.

« Je compte parmi les nombreuses personnes qui ont demandé de l’aide en 2021 », confie Ken Mayhew.

« Je l’ai fait pour me motiver en tant que parent de jeunes filles qui sont découragées par la situation, en tant que dirigeant au sein de l’établissement au cœur de la COVID en Ontario, et en tant que président d’AFP Canada qui cherche à entendre et à évaluer les questions et les préoccupations liées à l’enjeu IDEA (Inclusion, Diversité, Équité, Accès), à la justice sociale et à la vérité et la réconciliation avec les peuples autochtones, et à y répondre de manière réfléchie. Je ne suis pas sûr que j’aurais réussi à m’en sortir sans les conseils et le soutien de mes amis de l’AFP. De même, j’ai pris du temps, souvent plusieurs fois par semaine, pour aider des collègues aux prises avec des questions pour lesquelles il n’existe pas de réponse simple. »

« Les professionnels en collecte de fonds sont des êtres humains », souligne Mme Potentier. 

« Ce sont des êtres passionnés par la cause qu’ils défendent et, en raison de la pandémie, ils n’ont pas toujours été en mesure d’accomplir tout ce qu’ils voulaient faire ou de le faire de manière optimale. Ils ont également vu les failles et les défis de taille en matière d’équité, de diversité et d’inclusion, de même que dans les domaines de la santé et des changements climatiques, et ils ont travaillé avec acharnement pour aider les donateurs et leurs organisations à susciter des changements significatifs. Mais ils sont fatigués, parfois endeuillés, parfois isolés et stressés. Les budgets sont serrés et les organisations ont cessé d’embaucher ou ont mis à pied du personnel. Ce n’est pas un environnement facile. »

Jane Potentier insiste sur le fait que l’AFP fournit une communauté et un réseau, en plus d’offrir l’éducation, le cadre éthique, la recherche et le plaidoyer requis pour soutenir le travail – c’est un endroit où l’on peut trouver des réponses pertinentes dans notre secteur. Elle ajoute ceci : « C’est là que naissent l’espoir et l’inspiration. »

L’AFP continue de se concentrer sur son travail de base, c’est-à-dire offrir des occasions de perfectionnement professionnel pour que les professionnels en collecte de fonds puissent continuellement renforcer leurs compétences et leurs capacités, organiser des forums pour favoriser le réseautage et le soutien, réaliser des études à l’intention des professionnels en collecte de fonds canadiens pour les aider à accroître leur efficacité et faire en sorte qu’ils soient bien informés au sujet de leur travail, et défendre les intérêts du secteur en leur nom.

Les subventions salariales du gouvernement fédéral annoncées dans le budget 2021 ont été utilisées par près de 54 % des organismes du secteur caritatif à un moment ou à un autre pendant la pandémie. L’AFP a plaidé en faveur d’une hausse du contingent des versements et d’autres formes d’aide pour le secteur (document en anglais seulement). Du leadership et de l’information ont été fournis dans le cadre de la formation sur le discours pour la collecte de fonds au Canada à laquelle ont participé quelque 150 dirigeants et dirigeantes, sans oublier nos ateliers sur les outils médiatiques. Soulignons aussi la forte participation à la retraite virtuelle des dirigeants de l’AFP et à d’autres réunions tenues en mode virtuel avec des dirigeants et dirigeantes du secteur et des sections de l’AFP.

« Si le fait de voir le monde différemment aujourd’hui est une preuve de croissance, alors je pense qu’AFP Canada a connu une bonne année », déclare Ken Mayhew. « Nous avons souvent réfléchi au travail que nous faisions et à la manière dont nous le faisions. Nous avons écouté plus que nous avons parlé, laissant délibérément la chance à d’autres voix de s’exprimer. De nombreux sondages laissent entendre que notre travail est pertinent et utile tant pour nos membres que pour les dirigeants et dirigeantes des sections de l’AFP. »

M. Mayhew et Mme Potentier estiment tous deux que la retraite des dirigeants canadiens de l’AFP tenue en juillet dernier compte parmi les éléments les plus inspirants de 2021.

Coprésidée par AFP Canada et la Fondation canadienne pour la philanthropie de l’AFP, la Retraite des dirigeants canadiens, un événement annuel tenu en mode virtuel pour une deuxième année de suite en 2021, a attiré plus de 125 dirigeants et dirigeantes de l’AFP représentant les 21 sections du Canada pour discuter de la profession de collecte de fonds.

« Il était important pour les professionnels en collecte de fonds de se réunir, de discuter et de faire part de leurs expériences, soutient Jane Potentier, mais surtout de “connecter”, d’être en contact les uns avec les autres. La dernière année a été particulièrement pénible pour de nombreuses raisons et le simple fait d’être ensemble, même virtuellement, pour aborder des sujets difficiles et écouter des personnes inspirantes a revêtu une grande importance. »

M. Mayhew et Mme Potentier ont tous deux dit que l’invitée spéciale Jackie Schleifer Taylor, PT, Ph. D., CHE, présidente-directrice générale du London Health Sciences Centre, a été une immense source d’inspiration.

« Son humilité, sa vulnérabilité et son témoignage sur son expérience et son parcours en tant que dirigeante issue de la communauté des personnes autochtones, noires et de couleur (PANDC) qui accède au poste de présidente-directrice générale du London Health Sciences Centre ont suscité chez moi un sentiment d’admiration », confie Ken Mayhew. 

Nous devons accepter l’imperfection, y compris la nôtre, aurait dit Mme Taylor aux participants à la retraite virtuelle, ajoutant que nous devons faire preuve d’empathie envers les autres tous les jours. Certes, le sentiment d’épuisement est bien réel, mais le sentiment d’espoir est tout aussi fort.

« Son parcours nous rappelle qu’il n’y a pas de mal à se sentir mal et que le travail que nous accomplissons en tant que professionnels en collecte de fonds est important », déclare M. Mayhew.

Mme Potentier et M. Mayhew entament la nouvelle année avec optimisme… et réalisme.

« Nous ne pouvons pas foncer sans tenir compte du contexte dans son ensemble », indique Jane Potentier. « Nous devons être patients et bienveillants, tant envers nous-mêmes qu’envers les autres. Les progrès seront plus lents dans certains cas, et il reste encore beaucoup d’éléments inconnus et d’incertitudes. D’un autre côté, il y a beaucoup de raisons d’être reconnaissant et optimiste – les organisations embauchent à nouveau, les donateurs continuent de donner et des progrès sont réalisés. »

Ken Mayhew dit qu’il ressent le même mélange d’émotions que la plupart des gens ces jours-ci, mais qu’il est heureux d’être au cœur de l’action à AFP Canada et dans un établissement en première ligne qui sert l’une des communautés marginalisées les plus touchées par la pandémie.

AFP Canada et de la Fondation canadienne pour la philanthropie de l’AFP mèneront des activités ciblées et délibérées en 2022, tout en poursuivant le travail de base amorcé en 2021, notamment :

• Élaboration conjointe d’un plan de mise en œuvre du Plan stratégique de l’AFP au Canada, tenue de discussions génératives et détermination d’une ou deux initiatives clés pour faire avancer les choses en 2022;

• Création d’une véritable voie vers la vérité et la réconciliation avec les peuples autochtones du Canada. Le Groupe de travail sur la détermination de mesures à prendre, un groupe de travail mixte d’AFP Canada et de la Fondation canadienne pour la philanthropie de l’AFP, publiera son rapport au début de 2022 et nous donnerons suite ensemble aux mesures convenues;

• Rencontre, idéalement en personne si possible, avec des collègues internationaux à Las Vegas dans le cadre de la Conférence internationale de l’AFP (AFP ICON);

• Rencontre, idéalement en personne si possible, dans le cadre de la Retraite des dirigeants canadiens prévue à Montréal en juillet;

• Poursuite du travail pour relever les défis systémiques liés à la structure et au fonctionnement de la philanthropie aujourd’hui.

Jane Potentier et Ken Mayhew ont un important message à transmettre à tous les membres de l’AFP :

« Vous n’êtes pas seuls. On vous voit, on vous estime et vous comptez », dit Ken Mayhew. « Soyez indulgents envers vous-même et tendez la main si vous avez besoin d’aide. Et si tout va bien pour vous, tendez la main à quelqu’un qui pourrait avoir besoin de soutien. »

« Il y a de la lumière au bout de ce tunnel », affirme Jane Potentier. « Je crois vraiment qu’il est plus important que jamais de faire partie d’une communauté et de veiller les uns sur les autres. Grâce à l’AFP, vous avez une communauté sur laquelle vous pouvez vous appuyer – je vous encourage à demeurer en contact et engagés. »

Paid Advertisement

Read More

Want The Latest AFP & Fundraising News Delivered To Your Inbox?Sign Up Now!

Recommended for You

Members: Sign in to view your personalized recommendations!

Sign in